Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 12:05
USA - 2006 (X-Men : The Last Stand)
Affiche Xmen 3
Genre : Javel 3
Réalisateur : Brett Ratner
Scénario : Zak Penn, Simon Kinberg
Directeur de la photo : Dante Spinotti, Philippe Rousselot
Casting : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Famke Janssen, Halle Berry
Musique : John Powell


*
* * * * *
*
* * * * *
*
* * * * *
*
* * * * *
*
* * * * *



Une fois n'est pas coutume, l'intégriste patenté de la version originale, le psycho-rigide du film ouzbek sans sous-titres, le consommateur compulsif de langues vivantes mais pas en français dans le texte que je suis, se doit de se rendre à l'évidence... X-Men 3 en américain est une sombre merde.
Faute en partie à des dialogues plus qu'à chier, que la langue synthétique d'outre-atlantique n'enrichie guère, mais surtout à la voix atrocement mielleuse d'une Halle Berry au top du brushing. Et s'il n'y avait que ces éléments, qu'on pourrait qualifier d'anecdotiques, pour étayer mon désarrois, j'accepterais avec une bienveillance amusée les critiques de "pinailleur de cheveux en quatre" ou autre "branleur de tapette à mouches" que je vois d'ici poindre.
Malheureusement, cette triquelle (néologisme pour nommer le 3e volet d'une série de films) ne souffre pas que d'un manque scénaristique évident.
ce qui serait déjà une affaire en soit. C'est juste une négation, que dis-je, un saccage en règle des opus précédents.

Brian Singer (X-men, X-men 2) fait donc place à un tâcheron du nom de Brett Ratner pour réaliser ce qui devrait clore la saga des super mecs et moeufs génétiquement modifié(es). Et mal lui en a pris.
Car non content d'être un brêle affirmée (Rush Hour 1 & 2, Dragon Rouge j'en passe et des mignons) Ratner a su s'entourer d'une équipe de choc à la production. Pensez-donc :
Simon Kinberg, responsable de Mr. & Mrs. Smith et XXX au carré
et Zak Penn a qui l'on doit notamment Suspect Zero (qui porte avec aplomb son qualificatif de nullité absolue) et... Elektra, tiens donc...
Une bien belle brochette de bras cassés s'il en est. Comment s'étonner alors que la photo soit digne d'un téléfilm, les idées et la réalisation également.
Exit les parti-pris qui ont fait le succès de la licence. Pour bien se démarquer et faire table rase de ce pesant héritage, on va pourrir le tout avec une révision à la baisse du rôle de Wolverine au profit d'aucun autres.
Pour brasser le maximum de personnages en un minimum de temps. Et pour brasser, ça brasse-coulée.
En eaux profondis.
Phénix aurait d'ailleurs pu renaître des abîmes pour faire autre chose que la potiche, Cyclop aurait enfin pu devenir barbu et intense, le prof Xavier subir un lifting abrasif s'il avait été ignifugé, Rogue être aux prise avec ses hormones, Collossus profiter du capitalisme effréné de sa terre d'adoption. Mais s'eut été dans un monde meilleur. Peuplé de réalisateurs talentueux, de producteurs avisés, et d'équipes technique et scénaristiques compétentes. Un monde meilleur. Le meilleur des mondes peut-être.
Dans le monde de Brett Ratner il n'y a de place que pour la médiocrité savamment organisée.

Il lui aura fallu guère moins de 1h45 pour abstraire toute empathie que l'on pouvait avoir avec les mutants X, jusqu'à nous désintéresser totalement de leur devenir, tant il a rendu les personnages vides de la moindre parcelle d'humanité.
- "Pour des mutants c'est pas un peu logique de n'être pas humains?"
Que nenni.
N'oublie pas que ces soit-disant mutants ne sont que des avatars humains rattrapés par la malchance. Ou par leur destin selon.
Ce qui créait l'intérêt dans X-Men & X-Men 2 était précisément la part d'humanité vivace de ces personnages. En particulier des personnages les plus sombres tels Magneto ou Wolverine. Nighcrawler dans une moindre mesure. Dans X-Men l'Affrontement Final, ils ne sont mû que par l'action, même pas la réaction. Ce qui fait de ce film un grossier pléonasme.
Storm tornade, Collossus collosusse, Magneto magnetote, etc...
Les portraits sont brossés à la truelle sous prétexte que l'on connaît déjà les caractères. Ne faisant pas avancer le débat bien au contraire. Le faisant régresser.
Or régresser pour des êtres sensés représenter le prochain stade de l'évolution ça donne que la moitié d'entre eux crèvent dans l'indifférence générale et qu'on se tape magistralement de ne pas avoir avancé d'un iota
tant on est ravi que le calvaire de ce triste spectacle prenne un tour définitif. Malheureusement si le box-office me donne tord, alors la toute fin du générique de cette pitoyable mise à mort pourrait donner lieu au retour en force des hommes en cuir moule-moule à ceintures siglées d'une croix. Qui sait, sous la réalisation d'un Uwe Boll peut-être. Mais ne nous prêtons pas trop à rêver.

L'histoire de X-Men l'Affrontement Final étant aussi mince que son synopsis, je ne prendrais pas ici le soin de m'étendre sur ce ténu filet d'ombre de papier cul. Voir la Brotherhood réduite à une bande de technivaliers post-hype-alter-mondialistes aux rabais aura fini d'achever toutes mes velléités. Juggernaut en faire-valoir de punch-lines aussi minces que son cerveau reptilien ne m'aura que brièvement amusé. Une belle scène avec Phénix est à mettre au crédit de ce patchouli indigeste mais ce sera bien tout. Le reste est souffrances inutiles et perte de temps manifeste.
Et Peter Jackson n'est pas près d'être détrôné en terme de trilogie.
X-Men 3, où l'Art consumé de dépenser des millions de dollars pour faire du cinéma grand angle qui passerait si bien en 4/3. Un dimanche soir en deuxième partie de soirée sur TF1.
Et en français.
Tout le monde y aura finalement perdu avec ce projet. A part peut-être le spectateur qui a échappé à une vision de Superman par Brett Ratner, originellement pressenti pour réaliser le remake de l'homme d'acier.
Projet finalement échu à un certain Brian Singer.

 



Aswip


Le pour : Que dire...
Le contre :
Que dire...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pitpubman 30/10/2006 00:11

Ce troixième volet n'est pas le meilleur.

Enzo 28/09/2006 13:24

C'est vrai. La vision de Superman Returns nous a un peu coupé la chique, concluant notre longue attente par un petit sentiment de déception... C'est souvent le cas lorsqu'on espère trop mais je ne désespère pas de lire les quelques lignes qu'Aswip a préparées de son coté.

Le Dernier $amaritain 28/09/2006 09:45

Après avoir lu cette critique dithyrambique concernant Xmen 3 et la critique non moins poussée de son réalisateur, j'ai essayé de chercher votre critique de Superman returns que vous sembliez attendre avec impatience.
En effet malgré le fait que ce soit Bryan Singer qui l'ai réalisé je n'ai personnellment pas trouvé le film très bon. Qu'en pensez vous ??
En tout cas un blog que je met de coté car j'aime plutot bien le style et votre avis tranché même si on peut ne pas être d'accord à tout point de vue !!

yerom 27/09/2006 15:45

Will, will will......ARgh nous sommes démasqués !

lea 27/09/2006 09:02

Coucou, je sais pas si c'est Will qui a écrit cette excellente critique, mais j'en ai pondu une du même avis, il y  qq mois...