Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

25 mars 2005 5 25 /03 /mars /2005 00:00

USA - 2003 (Exorcist : the beginning)


Genre : Dragée Fuca
Réalisateur : Renny Harlin
Scénario : William Wisher Jr, Caleb Carr, Alexi Hawley
Directeur de la photo : Vittorio Storaro
Casting : Stellan Skarsgard, James d'Arcy, Remy Sweeney, Izabella Scorupco
Musique : Trevor Rabin

Scénario
*****
Mise en scène
*****
Photographie
*****
Acteurs
*****
Effets spéciaux
*****

AVERTISSEMENT : A TOUTE PERSONNE QUI N'AURAIT PAS ENCORE VU CE FILM ET QUI EN AURAIT L'INTENTION, NE LISEZ PAS CE QUI SUIT.
Explicit Lyrics.

Souvent blasé ou déçu, je ne suis que très rarement indigné par un film, ayant toujours à l'esprit qu'il ne s'agit en définitive que de cinoche et que tout cela est somme toute assez dérisoire. Ma dernière petite montée de sang date du pitoyable Catwoman de Pitof et la dernière grosse de la sinistre Passion de l'autre australopithèque de Gibson.
Pourtant, des bouses, j'en ai vu quelques-unes depuis. Et concernant Catwoman il n'y avait vraiment pas de quoi s'emballer tant la crotte était petite et sans conséquence autre que d'avoir eut l'impression de se faire entuber dans les grandes largeurs. Gageons que ce ne sera pas la dernière fois. Mais au sortir de la vision de L'Exorcist : the beginning, j'étais excédé comme rarement.

Comme on a pas d'ambition, ni le talent, ni l'intention de marcher sur les traces du chef d'œuvre de Friedkin, on va donner dans le gore. Pourquoi pas. N'importe comment et sans vergogne, là, ç'est mal.
Si encore, l'effet escompté était ne serait-ce qu'approché, à savoir, foutre les jetons aux spectateurs, je serais passé dessus, comme sur nombre de films de série z qui pullulent actuellement. Mais dans cette préquelle de l'Exorciste, ce n'est pas tant de voir un petit garçon se faire dévorer
par une meute de hyènes en images de synthèse (et plutôt en carton-pâte d'ailleurs) qui m'a chauffé, c'est que ce soit traité en plan séquence.
- on a dit GORE.
Non plus que cette vision m'ai choquée, il m'en faut plus, mais je trouve l'idée gerbante car complètement gratuite en l'occurrence dans le récit. Si au moins c'était correctement fait...
Idem pour la petite fille qui se prend une balle par un vilain nazi dans un camp de concentration. Et le choix de Sophie version trash qui suit cette scène est vraiment limite pour expliciter la perte de foi de l'ancien prêtre.
-t'es marrant, on a à faire au Diable quand même. Faut que ça gicle un peu.

D'ailleurs, on va l'interdire aux moins de 17 ans, comme ça on est peinard.
L'Amérique des touducteurs dans sa toute magnificence.
Il est hors de question de montrer un nichon aux moins de 17 mais des enfants qui se font dépecer, allons-y gaiement. Ainsi, quand la bonasse Izabella Scorupco tente de séduire le faux prêtre, ce sera à base de naissance de décolleté plongeant et faudra s'en contenter.
- non mais c'est pas un film de boules non plus...
De la bonne hypocrisie judéo-chrétienne pour un film qui manie de la sous culture religieuse et qui n'assume même pas.
- tu t'emballes pour rien. c'est pas un film d'auteur non plus.
Renny Harling est coutumier des réalisations pachydermiques (Driven, Peur Bleue, 58 Minutes Pour Vivre et survivre à toutes ces merdes) et en l'occurrence il s'est surpassé.
Pas étonnant alors qu'on ai vidé le première réalisateur de cet opus, le brillant Paul Schrader, pour cause d'approche trop psychologique. Au moins, avec Harlin, on est certain que l'approche ne le sera pas trop, psychologique.
Certes, ce gros tas de pus de réalisation, de scénario et de jeu d'acteur est enrobé dans une belle photo. La belle affaire. Quand l'idée de cadeau est merdique, l'emballage contient difficilement
les effluves nauséabondes.

Bref, ce genre de cinéma où l'on explique tout en montrant tout pour prévenir un éventuel début de reflection du spectateur, où on ne laisse aucune part au mystère au profit d'images qui remplissent le vide sidéral
du scénario, ce genre m'agace. Mais quand en plus les seules idées présentées sont abjectes pour faire genre, là j'ai carrément chaud.
Il a bon dos le Diable.

Comment l'acteur principal Stellan Skarsgard, habituellement adepte de Ingmar Bergman, Lars von Trier et autre Gus Van Sant à-il pu echoué sur ce sinistre projet?
- il a vendu son âme...
Je vous épargne ce qui m'a gonflé par ailleurs, ainsi que l'intrigue.
Elle mince comme la feuille de pq qui sert à torcher les financiers de cette merde. D'ailleurs, ils doivent avoir les doigts qui sentent.
Je vais également m'abstenir de vous balancer la fin comme j'en avais l'intention première, pas par considération, y a un message préventif en haut du post, mais parce-que en définitive je ne m'en souvient même plus.
Or je l'ai vu il y a 4 jours. C'est dire l'ampleur de l'excrément.

Si, je me souviens juste qu'elle est pitoyable et que j'ai déchiré mon billet de cinéma alors que j'en fais la collec.


Aswip'

Le pour : l'amour et la paix dans le monde
Le contre :
la guerre et l'injustice

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melwen 19/02/2006 23:57

Salut !
Personnellement j'ai un peu de retard, je n'ai vu ce film que hier.Et je conteste : quand on est 2 filles à l'autre bout du canapé dans le noir et complètement dans le film on a peur.Du moins au début.Au milieu je le regardait que d'un oeil, l'autre étant sur mon portable : je m'était ennuyée au passage ou la nana cherchait à remettre l'électricité et la musique qui s'allumait... (D'ailleurs avec ma soeur on a toujours pas compris le sens de cette scène, faudra que je le re-regarde).La fin, j'ai trouvé ça dommage parce que c'était absolument pas effrayant (et pourtant je suis une flippée de la vie, mais j'étais peut-être sortie de trop du film avec ma pause portable). Je parle la du moment ou Merrin rentre dans les enfers à la recherche de Joseph et de sa coupine. En gros : il marche pour faire un semblant de suspens, elle lui saute dessus et ils se battent de façon plus à montrer la tête gore de la nana qu'a nous effrayer vraiment, elle redisparaît et ça recommence. Même pas Joseph il est encore sous son charme quand il lit le texte du prêtre ou quand elle l'amène un peu partout alors qu'il était assis à ses pieds quand le héros entre dans les enfers...Et je trouve ça domage...
Ce que j'aurais voulu comme fin : il arrive à exorciser Sarah du premier coup (ça y est je me souvient de son nom haha) et ca la tue pareil que quand ca marche à la seconde, en gros : supprimer cette course-poursuite longue et chiante dans les enfers. Ensuite, il sort avec Joseph derrière lui normal et il tombe sur le champ de mort. Ce qu'il ne voit pas c'est un signe que le petit fait à une hyène par exemple ou quelque chose qui nous montre qu'il est encore un vilain pas beau. Le prêtre s'en rend pas compte et fin.Et ce que j'aurais aimé pour le reste du film : des suggestions aux bons moments plus que des plans gores. Sinon je me suis cachés les yeux plus par dégoût que par peur. Et puis il y a quasiment toujours 2 scènes à la fois entre lesquelles on alterne, ça empêche de se mettre bien dedans : de temps en temps c'est bien mais parfois ça gâche un peu les effets de peur j'ai trouvé parce que je me concentrait sur la scène qui me rassurait (par exemple quand ça alterne entre la femme qui accouche de son monstre, scène juste gore donc rassurante, et Merrin qui cherche Sarah et qui va tomber sur une pièce pleine de représentations de Lucifer, scène où on sait qu'il va tomber sur quelque chose d'effrayant mais pas quoi donc même si au bout ça ne l'est pas, toute sa recherche était assez flippante pour moi).
Mais tout ça n'est que mon avis et je ne connais pas l'oeuvre originale, j'ai adorée la manière dont cet article est écrit pour compensé le film, ça rejoint assez mon avis concernant la qualité, sauf que j'ai eu un peu peur :p (faites autrement avec une hystérique qui hurle, agrippée à votre bras :p) (d'ailleurs je suis tombée sur ce blog en cherchant des trucs sur le film pour la rassurer lol) (puis c'est vrai que Sarah elle aurait pu se déshabiller un peu plus :D) (ah c'est pas pour ça que son décolleté est cité ? Oo') (Bon je commence à délirer toute seule là...)
Tchao ;)

Aswip' 23/06/2005 03:40

Moi aussi j'ai trouvé la photo belle, d'ailleurs je lui ai foutu 4*. Mais dans la plupart des publicités et des clips aussi. Et ça ne suffit par à poser une ambiance à mon sens.

Isabelle 12/06/2005 00:28

moi je trouve k'il y a une belle atmosphere dans ce film (dsl d'êre contre toi)mais s'est vrai que s'est une daube mais il fo admettre que le film est "joli" il y a certaines images super super jolies kan mém lol